Les Cubains sont ils joyeux, vrai ou faux?

Comme dans la plupart des destinations touristiques, la vraie vie de Cubains a lieu en dehors de circuits touristiques et de voyages organisés. Ce n’est pas que ce que l’on vous montre est faux, mais, disons, ce n’est pas tout. Un peuple plein d’espoirs et rempli de contradictions vous accueille les bras ouverts, le sourire aux lèvres et la charge d’un quotidien lourd et incertain sur le dos.

Les Cubains sont gais, vrai ou faux?

A vous de répondre! A Cuba on sait faire la fête, on s’amuse sans taboues et sans complexes. Savoir danser ou non, mal danser, chanter faux, ce ne sont pas de freins pour des gens qui ont la musique et la danse dans le sang. Une fête s’improvise sans trop de préparation, entre voisins, entre amis, entre collègues, l’important c´est de passer un bon moment, de partager un verre et de danser jusqu’à l’épuisement si possible.

Mais le peuple cubain est- il joyeux? Faisons une expérience. Prenez une bouteille de rhum sans marque et allez vous asseoir dans le malecon de la Havane, par exemple. Vous attirerez toute sorte de passant pour partager un verre avec vous. Votre ami(e) improvisé(e) vous apportera en échange quelque chose à manger, ou simplement de la conversation, un peu de musique si vous avez de la chance.

Vous constaterez que personne ne blague, ne rit aux éclats (comme dans les pubs), et que les chansons sont plutôt mélancoliques. Des boléros, des thèmes du feeling, ou des thèmes de la nouvelle trova parlent d’un pays qui se cherche, et qui n’aime pas toujours sa réalité, des amours perdus..; bref, de la vie

Mais attendez un peu, c’est trop tôt pour aller se coucher ! Quelques heures et deux litres d’alcool plus tard, le ton monte d’un cran, les personnages de la nuit havanaise sortent de leurs cachettes. Des trans, des prostituées, des couples en quête d’air frais et de rencontres, viennent tous s’aérer au bord de la mer. Mais aussi des policiers, des taxis vous invitant à des fêtes, des ivrognes et des maris jaloux fâches… Vous aurez devant vous un tas de gens qui veulent passer un bon moment, quitte à se coucher, très tard, voire pas se coucher du tout, et à cette heure là, c’est sûre on s’amuse si on sait rentrer dans leur mood décalé et pas du tout politiquement correct!

La journée est complètement différente. Les personnes sont plus ouvertes à des discussions profondes sur la politique, la santé (attention aux médecins improvisés et à ceux qui fournissent tout type de médicament gratuitement!) et la politique extérieure, mais aussi sur le passé. Ceux qui ont vécu l’avant Fidel vous parleront volontiers des problèmes d’avant, de la vie et des produits qui ne circulent plus depuis soixante ans. Ceux qui sont nés après le 59 sont plus prudents et assez complexes dans leur positionnement politique. Ça ne rigole pas!

Donc ils sont joyeux ou sérieux ces Cubains?

Allez voir, et racontez moi! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s